L’AVOCAT FAIT DE LA RÉSISTANCE

L’AVOCAT FAIT DE LA RÉSISTANCE

MOTOS : Le Genevois Daniel Meyer combat la taxe de stationnement pour les deux-­roues. Il crée une association et lance une pétition.

Quand il a su que Genève s'apprêtait à voter une taxe pour le stationnement des deux-roues motori-sés, son sang n'a fait qu'un tour. L'avocat genevois Daniel Meyer, qui a notamment défendu des conducteurs de 4 x 4 et dénoncé des agents municipaux mal stationnés, vient de créer, «avec des amis», l'association 2rouesmotorises2geneve.

Une pétition vient d'être lancée pour s'opposer à l'introduction de toute taxe.​

«Il faut agir pour ne pas subir», lâche-t-il.

Le but de cette association apolitique?

«Défendre les droits et les intérêts des conducteurs de motos et de scooters, promouvoir ce mode de transport individuel, économique et peu  encombrant qui contribue à la fluidité du trafic.»​

Daniel Meyer

Il y a plus de 60'000 usagers de deux-roues motorisés dans le canton de Genève. «Leur nombre a explosé de près de 50% en dix ans», constate l'avocat. En même temps, le nombre de places de parking pour ces véhicules n'a pas augmenté de manière linéaire.

On estime à 30% le taux de parcage illicite sur les trottoirs genevois, les places dévolues aux vélos, devant les façades d'immeubles, etc.

«Et on voudrait aujourd'hui que les conducteurs de scooters s'acquittent d'une taxe de 20 à 30 fr. par an, soi-disant pour réaliser des places de stationnement.

Ce n'est pas beaucoup en soi, mais c'est le principe qui me dérange. Je ne suis pas pour signer des chèques en blanc.

On dit de 20 à 30 francs et, dans deux ans, on sera à com-bien?» s'interroge Daniel Meyer, défenseur d'une «mobilité plurielle». «Je défends les libertés individuelles comme le fait de choisir son mode de transport, garanti par la Constitution.


Lire l'article complet en PDF
pdf
File Name: l-avocat-fait-de-la-resistance.pdf
File Size: 1.1 mb
Download File
Après le PLR, le MCG brise le consensus sur la mob...
Dépôt de la pétition J - 2
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Invité
jeudi 2 avril 2020